La DEP (Demande d’Entente Préalable = accord) doit être envoyée à la caisse avant les 16 ans, date anniversaire.

Un devis est réalisé le jour du diagnostic. Il comprend tous les appareils et rendez-vous nécessaires au traitement.
Il est conseillé de l’envoyer à votre mutuelle qui pourra ainsi vous répondre sur le montant de sa prise en charge.
Les mutuelles sont susceptibles de rembourser l’intégralité du traitement.
N’hésitez pas à vérifier auprès de votre mutuelle que vous avez l’option qui vous convient le mieux.

Votre orthodontiste est conventionnée. Vous serez remboursé au maximum de leur grille car elle est également spécialiste qualifiée.

Quand on commence un traitement précoce, c’est pour corriger LES MÂCHOIRES. Quand elles sont trop petites, et qu’on les fait grandir, elles ne peuvent pas rétrécir!
Si besoin, le travail de repositionnement des dents se fait après la perte totale ou presque des dents de lait.

De plus en plus d’enfants et d’adolescents portent des appareils.
Il ne s’agit pas d’une mode mais d’une vraie volonté à la fois de correction et surtout de prévention.
L’équilibre des mâchoires et des dents optimise la bonne santé de tout le système dentaire à long terme.

Tout dépend de la fréquence de la succion et de la force avec laquelle il ou elle est « tété ».
Pouce comme tétine empêchent les mâchoires de grandir normalement et les dents de se positionner correctement.
Plus longtemps il/elle persiste, plus les déformations risquent d’être importantes.
La tétine a l’avantage de ne pas être disponible 24/24. On constate qu’elle s’arrête plus facilement ou plus tôt.

Le plus important c’est:
– la dureté des poils: ils doivent impérativement être souples pour brosser dents et gencives sans faire mal.
– de brosser 2 x par jour minimum : matin et soir.
On peut trouver des brosses à dents « orthodontiques » dans le commerce : les poils sont mis en forme pour brosser les bagues.
Les brosses à dents électriques peuvent avoir un côté ludique qui facilitera le brossage.

Avec ou sans appareil, il est très important de garder sa visite annuelle de contrôle chez son dentiste.
Les colles des bagues sont aujourd’hui très performantes. Il ne faut pas craindre les caries « sous les bagues » mais toujours être vigilant à celles autour des bagues qui apparaissent à cause d’un brossage trop rare ou trop rapide.

Si les dents définitives ont du mal à sortir, il se peut qu’elles arrivent décalées et qu’elles ne fassent pas tomber les dents de lait correspondantes.
Votre enfant se retrouve avec, au même endroit, la dent de lait et la dent définitive.
Il faut alors faire tomber la dent de lait rapidement si possible, soit en la faisant bouger tout seul, soit en demandant au dentiste de la retirer.
Autrement, la position de la dent de lait aura pour conséquence de dévier davantage la position de la dent définitive.

Il est très important, pour le bon développement facial mais aussi global, de pouvoir respirer par le nez de façon spontanée, de jour comme de nuit.
Un enfant qui ronfle, qui mouille son oreiller, qui est cerné ou se réveille fatigué le matin tout en ayant dormi 12 heures, doit consulter tôt un ORL et un orthodontiste.
Une mâchoire supérieure trop étroite est très souvent en relation avec un problème de respiration et/ou de déglutition et de phonation.
Son élargissement précoce peut permettre de solutionner tous ces problèmes.
Le médecin ORL pourra vérifier la taille des amygdales, des végétations et le bon passage de l’air dans le nez.

Si votre enfant souffre d’apnée du sommeil, votre pédiatre ou votre pneumologue vous conseillera de faire un bilan orthodontique. Il est fréquent que le maxillaire soit trop étroit et le fait d’en corriger la largeur, de le faire grandir, permet d’améliorer significativement les apnées du sommeil en améliorant la ventilation nasale.

Les enfants souffrant d’allergie ont souvent le nez bouché, qui coule. La respiration par la bouche engendre un problème de développement de la mâchoire supérieure et, par la même, des fosses nasales (qui permettent de respirer par le nez).
Et nous voilà dans un cercle vicieux qu’il faut à tout prix rompre avant qu’il ne soit trop tard. Cela est possible grâce à un petit appareil : le disjoncteur.

Les bagues transparentes sont beaucoup plus esthétiques. Elles sont aussi beaucoup plus fragiles et plus onéreuses.

On peut les mettre sur des bagues métalliques. Les élastiques sont changés à chaque rendez-vous. Tu peux donc demander une couleur différente à chaque consultation et cela ne coûte pas plus cher.

Il n’y a pas beaucoup de vraies urgences en orthodontie.

La douleur dentaire :

Elle peut faire partie du traitement. Quand les dents bougent, ça peut faire mal au début. Il ne faut pas souffrir pour autant : les antalgiques peuvent aider à passer ce cap.

La douleur gingivale :

Elle survient quand la gencive est malade : elle est inflammatoire, gonflée, rouge et saigne facilement.

Il faut la brosser pour la faire guérir, même si elle saigne. Brosse doucement mais longtemps, elle s’arrêtera de saigner et sera guérie.

Tu peux t’aider en faisant des bains de bouche ou en appliquant des crèmes type Pansoral-Ortho, Elugel ou Aphtamed

Les aphtes ou les blessures de frottement :

Les blessures de frottement surviennent en général au début ou à la pose d’un nouveau dispositif et disparaissent rapidement.

Tu peux faire des bains de bouche ou appliquer de la pommade.

Tu peux aussi utiliser de la cire orthodontique pour adoucir le relief de la bague ou du crochet qui frotte.

Fil qui pique :

Un fil qui dépasse ou qui pique peut-être désagréable et griffer ta joue. Tu peux dans un premier temps utiliser la cire et si ça ne suffit pas et que le problème persiste, tu peux recontacter ton orthodontiste.

Bague décollée :

Une bague décollée n’est pas un gros souci. Elle bouge un peu et peut te gêner légèrement mais il n’est pas forcément nécessaire de revenir en urgence. Appelle le cabinet pour te rassurer mais, à moins que le traitement soit en phase finale, il est peu probable qu’il faille revenir.

Un bout cassé sur la plaque :

Pas d’urgence, ce n’est pas grave, seulement si cela blesse la langue ou la gencive.

Je n’arrive plus à mettre ma plaque :

Il faut garder patience et tenter de recommencer avec les doigts et sans forcer.

Si tu étais en train de faire des tours, il faut essayer d’en faire 1 ou 2 à l’envers pour commencer.

Si tu es resté plusieurs jours sans mettre ton appareil, il est possible qu’il faille un peu de temps pour te réhabituer.

Les bielles ne tiennent pas :

Cet appareil ne tient pas fixé sur les dents. Il peut lâcher un peu les dents sans cesser de fonctionner.

Il ne peut pas tomber tout seul de la bouche. Si tu le retrouves dans ton lit le matin, c’est que c’est toi qui l’as retiré!

Porte-le plus dans la journée pour t’habituer et tu ne le perdras plus.

Les bielles ne s’enfoncent plus :

Aie!! C’est que tu as oublié de les porter pendant plusieurs jours. Reprends vite rendez-vous chez ton ortho!!

Si tu attends trop, il sera trop tard et il faudra tout recommencer depuis le début !!

Palais qui gonfle :

Si le palais gonfle, c’est comme la gencive, c’est qu’il est malade. Il faut brosser, faire des bains de bouche et appliquer de la pommade. Si le problème ne régresse pas rapidement, reprends vite rendez-vous surtout si tu portes un disjoncteur.

Fil qui disparaît dans la gencive :

Ton arc est en train de s’inclure. Brosse bien ta gencive, écarte-le un peu de sa position avec ton ongle si tu peux, sinon appelle le cabinet !

Choc sur une dent :

Si tu prends un choc sur tes dents, l’idéal est de pouvoir consulter ton dentiste. Il peut faire une petite radio précise.

Je n’ai plus d’élastiques :

Tu n’en trouveras pas dans le commerce. Appelle le cabinet, précise le dessin sur le sachet (Minotaure, génie, Monsieur Muscle, chevalier, etc.) et la couleur des impressions. Tu pourras passer les chercher ou nous te les enverrons par la poste.

Je ne trouve plus le trou pour faire mon tour de clé :

C’est que le tour précédent n’est pas allé assez loin ou qu’il est revenu en avant en retirant la clé.

Il faut retrouver le trou du fond en insérant la clé légèrement de biais et non tout droit, pour tenter d’amener le trou jusqu’au bout.

Est-ce que les enfants sont plus sujets aux caries que les adultes ?

Les enfants ont tendance à manger plus d’aliments cariogènes (sucres, acides présents dans les sodas…). Or, les dents de lait sont plus fragiles que les dents définitives, ce qui facilite la déminéralisation de l’émail, première étape d’une carie. Il faut donc être attentif et consulter régulièrement un chirurgien-dentiste mais aussi faire en sorte que l’enfant intègre les gestes adaptés à une bonne hygiène bucco-dentaire.

Quelle alimentation mon enfant doit-il adopter pour éviter les caries ?

Chaque prise alimentaire crée une acidité en bouche, ce phénomène répété trop fréquemment dans la journée va créer avec le temps des lésions de l’émail, entrainant des caries. La limitation de ces passages en « zone dangereuse » est nécessaire. De plus, certains aliments, comme les glucides (sucres, céréales, etc.) ou les aliments à texture collante et fondante, favorisent le développement des bactéries responsables des caries. Pour limiter ces problèmes, il faut grouper les prises alimentaires autour de 4 temps dans une journée : le petit déjeuner, le déjeuner, un goûter, un dîner et boire de l’eau après chaque prise alimentaire. Entre ces repas supprimez le grignotage.

 

Comment puis-je éviter que mon bébé ait des caries précoces ?

Une carie précoce est une carie qui survient avant 3 ans, on parle donc de caries « du biberon », elles sont souvent plusieurs et touchent d’abord les incisives puis les autres dents. Pour que votre bébé ne soit pas atteint, il faut éviter le plus possible, après l’apparition des dents, la multiplication de biberons sucrés surtout quand ils sont nocturnes (même un biberon de lait est source de caries). Il ne faut pas donner un biberon sucré à son bébé après le brossage des dents. Jusqu’aux 6 mois de l’enfant, l’allaitement maternel est recommandé car il stimule la croissance osseuse oro-faciale et réduit la fréquence des infections chez le nourrisson. Après 6 mois, il est conseillé d’introduire l’alimentation à la cuillère.

Quelles sont les causes des caries chez l’enfant ?

En plus de la consommation de sucres et de glucides, la présence de bactéries est une condition à la formation des caries. Or, les bactéries n’existent pas à la naissance dans la bouche de l’enfant. Elles sont souvent transmises par les parents. En effet, la carie est une maladie bactérienne transmissible.

Il faut donc éviter :
• d’utiliser la cuillère de l’enfant pour vérifier si le plat n’est pas trop chaud,
• d’utiliser les mêmes couverts que l’enfant,
• de sucer la tétine pour la nettoyer,
• d’embrasser son enfant sur la bouche,
De plus, le tabagisme passif (fumeurs dans l’environnement de l’enfant) augmente le risque carieux.

 

Pourquoi est-ce important de soigner les caries des dents de lait, mêmes si ces dernières vont tomber ?

L’extraction prématurée des dents fortement cariées peut entraver la croissance et le développement des dents permanentes. De plus, leur traitement évitera l’extension des problèmes aux autres dents, notamment des dents définitives, par contamination bactérienne. L’évolution d’une carie est plus rapide chez l’enfant et non soignée, elle peut finir par toucher des tissus environnants (ligaments, os, dent définitive).
Les répercussions ne sont pas seulement dentaires : diminution de la communication (plus de difficulté à produire des sons), moqueries des autres enfants, baisse de la croissance, problème ORL (otite), complications infectieuses graves.

logo-ufsbd

Les aphtes correspondent à de petites ulcérations qui se forment sur la muqueuse buccale. Leurs origines restent floues même si de nombreux facteurs favorisants sont désormais bien connus. La fatigue, le stress, la consommation de certains fromages à pâte dure (comme le gruyère), de certains fruits comme l’ananas, le melon ou de fruits à coque (noix, noisettes, noix de coco, etc.) sont autant de facteurs potentiels à la formation des aphtes.
Certains traitements médicamenteux (aspirines, psychotropes) ou des maladies de l’immunité (VIH) provoquent l’apparition des aphtes. Les aphtes disparaissent le plus souvent sous 8 jours sans traitement. Mais lorsqu’ils surviennent de façon récurrente, il est préférable de consulter votre dentiste. Il pourra ainsi vous prescrire un gel ou une pommade directement applicable sur l’aphte, contenant notamment un anesthésique permettant de soulager la douleur. Un bain-bouche à visée thérapeutique peut aussi s’avérer efficace. Enfin le traitement et la prévention passent aussi par le maintien d’une bonne hygiène bucco dentaire et un suivi régulier chez votre chirurgien-dentiste notamment pour un détartrage.

Les traitements locaux sont-ils efficaces contre les aphtes ?

Les aphtes correspondent à de petites ulcérations buccales, le plus souvent douloureuses. Le fait d’utiliser une crème, un gel pour lutter contre les aphtes, peut être efficace. Les molécules actives de ces produits ont pour but de soulager la douleur, diminuer l’inflammation et protéger la plaie érosive en évitant la surinfection. Ils permettent une cicatrisation plus rapide. L’objectif premier reste de soulager la douleur le temps de la cicatrisation. Certains de ces produits renferment des anti-inflammatoires ou un anesthésique local. Ils ne doivent être utilisés que quelques jours consécutivement et sous contrôle médical. En effet, les substances antiseptiques qu’ils contiennent peuvent déstabiliser la flore buccale sur de longues périodes. Quant aux bains de bouche « rafraichissants » ou ceux utilisés pour lutter contre la plaque dentaire, ils n’ont aucun effet dans la prise en charge des aphtes.

logo-ufsbd

Pour prendre de bonnes habitudes pour la santé bucco-dentaire de votre enfant, il est important de prendre soin de ses dents et de ses gencives au plus tôt. La santé bucco-dentaire est une part importante de sa santé globale. Si un enfant a des pathologies dentaires non traitées, elles pourront avoir des répercussions graves sur sa santé. Vous pouvez protéger votre enfant contre les maladies bucco-dentaires en lui brossant les dents tous les jours, en l’amenant régulièrement consulter un dentiste et en lui proposant une alimentation équilibrée. Les enfants apprennent les bonnes habitudes bucco-dentaires grâce à leurs parents et au personnel encadrant qui les entoure. Voici des conseils simples pour aider votre enfant à avoir un sourire en bonne santé tout au long de sa vie.


Les premières dents de bébé.

Les dents de lait de votre enfant lui permettent de mâcher et de parler. Elles maintiennent aussi l’espace dans les mâchoires pour les dents adultes qui pousseront plus tard. Avoir tôt de bonnes habitudes bucco-dentaires aide les enfants à préserver leur patrimoine dentaire toute leur vie. Les dents de lait font leur éruption quand le bébé a environ 6 mois. A l’âge de 3 ans, la plupart des enfants ont 20 dents de lait (dents temporaires). Votre enfant grandit et les dents de lait tombent à partir de l’âge de 6 ans pour faire de l’espace pour les dents adultes (permanentes). A 12 ans, les dernières dents de lait tombent et c’est vers l’âge de 21 ans qu’il est habituel de voir apparaitre les dernières dents adultes. Tous les enfants n’ont pas leurs dents exactement au même âge. Les dents de votre enfant peuvent faire leur éruption plus tôt ou plus tard que les âges indiqués sur ce schéma.


Quelques conseils au moment de l’éruption.

Quand les dents commencent leur éruption, certains bébés peuvent avoir mal aux gencives. Frictionner leurs gencives avec une compresse humide ou votre doigt peut les soulager. Un anneau de dentition froid mais pas glacé peut également les soulager. Surtout ne pas tremper cet anneau dans du sucre, du sirop, du miel ou dans tout autre aliment sucré. Si votre enfant ne montre pas de signe d’amélioration consulter votre pédiatre ou votre chirurgien dentiste.

Prévenir les caries.

Les caries dentaires peuvent apparaître dès que les dents font leur apparition en bouche. La carie peut être à l’origine de douleurs chez le bébé. Des caries non traitées peuvent être à l’origine de la destruction de la dent d’un enfant en bas âge. La carie dentaire peut également avoir des répercussions sur l’état général de l’enfant. L’enfant peut alors avoir des difficultés pour manger, aboutissant à une dénutrition. Les bébés dont les dents sont en contact régulier avec des boissons sucrées et sur une longue période ont des risques accrus d’avoir des caries. Ces boissons sont les jus de fruits, les sirops, le lait, les sodas et autres boissons sucrées. Les bactéries de la bouche se nourrissent des sucres de ces boissons. Elles les transforment en acides qui attaquent la dent par déminéralisation et forment une carie. Ne mettez jamais votre enfant au lit avec un biberon contenant une boisson sucrée. Si votre enfant a une tétine, ne la trempez jamais dans du sucre ou dans du miel. Ne mettez pas non plus la tétine dans votre bouche avant de la donner à votre enfant. Il est important de savoir que les bactéries présentes dans votre bouche pourraient être transmises ainsi à votre bébé. Les tasses ou verres avec un bec verseur ne doivent être utilisés que jusqu’à 1 an. Au-delà l’enfant doit apprendre à boire dans un verre ou une tasse normale pour le bon développement de la cavité buccale. Les bonnes habitudes alimentaires prévoient l’apport de céréales, de fruits et de légumes. Proposez toujours des goûters équilibrés, et réservez la consommation confiseries aux heures des repas pour limiter leur impact dentaire.

Brossez les dents de votre enfant.

Bonne nouvelle : les caries peuvent être évitées. Brosser les dents de votre enfant est une étape importante pour éviter les caries. Le nettoyage aide à enlever la plaque dentaire, un film collant de bactéries qui se développe à la surface des dents. Dès la naissance, après chaque repas, nettoyez les gencives du bébé à l’aide d’une compresse humide. Cela permet d’éliminer la plaque dentaire et les débris d’aliments pendant l’éruption des dents. Lorsque ses dents apparaissent commencez à lui brosser le soir avec une brosse à dents de petite taille, sans dentifrice, juste avec de l’eau. L’utilisation du dentifrice n’est pas recommandée avant 2 ans. A partir de cet âge, brossez vous-même les dents de votre enfant 2 fois par jour pendant 2 minutes en appliquant sur la brosse du dentifrice de la taille d’un petit pois. Assurez vous que votre enfant recrache et ne l’avale pas. Utilisez une brosse à dents adaptée à l’âge de votre enfant et changez la tous les 3 mois. A partir de 4 ans, l’enfant va pouvoir, sous votre contrôle, se brosser les dents lui-même. Vérifiez ses gestes jusqu’à ce qu’il ait 6 ans.

Fluor.

Le fluor est un minéral qui protège la dent contre l’attaque carieuse. Pendant la formation des dents, le fluor permet à l’émail d’être plus résistant à l’attaque acide (à l’origine des caries). Le fluor permet également de reminéraliser des zones où l’attaque acide a débuté. Il faut privilégier une forme permettant un apport local directement sur les dents. Le fluor est présent dans le dentifrice, dans les bains de bouche et dans les vernis ou résines fluorés appliqués par le dentiste. Le lait maternel est considéré comme l’aliment le plus complet pour les bébés. Si vous utilisez un lait infantile, demandez conseil à votre pédiatre ou à votre chirurgien dentiste pour savoir quelle est l’eau la plus adaptée.

Besoin de succion.

Beaucoup d’enfants en bas âge ont besoin de téter leur pouce, un doigt ou une tétine. Téter est un réflexe naturel qui peut les rassurer, les faire se sentir heureux et détendus. Cependant, dans certains cas, ces habitudes peuvent causer des problèmes sur le positionnement des dents et sur la croissance des mâchoires et la maturation de fonctions comme la respiration et la déglutition. Ces habitudes de succion doivent être abandonnées entre 2 et 5 ans. Si votre enfant utilise une tétine ou suce son pouce, parlez en à votre dentiste pour savoir comment l’aider à arrêter.


Conseils pour un bon brossage.

Les premiers brossages : Pour brosser les dents de votre enfant, vous pouvez vous asseoir et caler sa tête dans un bras sur vos genoux. Soyez sûr que vous êtes dans une bonne position pour voir facilement l’intérieur de sa bouche. Placez la brosse à dents contre la gencive ; déplacez la brosse de la gencive vers la dent par des petits mouvements. Brossez les surfaces extérieures de chaque dent. Renouvelez la même opération sur les faces internes des dents puis sur les faces masticatoires. Brossez les dents du haut puis celles du bas. Quand votre enfant grandit, positionnez-vous derrière lui pour effectuer le brossage. Commencez à utiliser le fil dentaire, le soir, dès que votre enfant a deux dents qui se touchent, il permet d’enlever la plaque dentaire entre les dents. A partir de 4 ans sous la surveillance de ses parents, l’enfant apprend à réaliser un brossage efficace avec une méthode simplifiée, la méthode «Boubou» : matin et soir, on apprend à brosser toutes les dents. On brosse chaque côté l’un après l’autre. On tient la brosse bien en main. Les poils de la brosse à cheval sur les dents font un mouvement de va et vient.

Conseils pour un bon nettoyage avec un fil dentaire.

• Utilisez un bout de fil de soie d’environ 50 cm. Enroulez le fil autour des deux index des deux mains. Tenez le fil de soie entre les pouces et les index. Positionnez-vous derrière l’enfant, faites un mouvement de va et vient entre les dents pour descendre doucement sous le point de contact des dents. Courbez le fil dans une forme de C et guidez-le dans un espace entre la gencive et la dent pour passer doucement le fil de soie contre le côté de chaque dent.
• Renouvelez cette opération entre chaque dent. N’oubliez pas la face arrière de la dernière dent de chaque arcade.
L’utilisation du fil dentaire n’est pas facile pour les enfants. Vous devez l’aider jusqu’à ce qu’il puisse le faire tout seul  à l’âge de 10 ou 11 ans. Chaque enfant est différent. Votre dentiste peut vous montrer comment utiliser le fil dentaire.


Première consultation chez le dentiste.

Dès que votre enfant aura des dents, programmez votre première visite chez le dentiste. Cette visite doit être envisagée comme une visite de suivi chez le pédiatre. C’est une bonne idée d’avoir une première visite dans les six mois après l’apparition des premières dents mais pas après son premier anniversaire. Il est préférable de rencontrer le dentiste alors que votre enfant n’a rencontré aucun problème dentaire, n’attendez pas qu’il y ait une urgence dentaire pour consulter votre dentiste.
Commencer tôt à faire des contrôles dentaires donne une bonne habitude à votre enfant.
Et chaque année une visite chez le dentiste s’impose. C’est une recommandation de base pour avoir une bonne santé bucco-dentaire. Ceci aide votre dentiste à connaître votre enfant et votre famille et à répondre à vos besoins spécifiques pour vous donner les meilleurs conseils et soins bucco-dentaires.

Pendant la première visite, votre dentiste pourra faire plusieurs choses, comme :
• Découvrir l’historique médical de votre enfant,
• Faire un examen oral complet pour vérifier la croissance et le développement des dents et des mâchoires,
• Vous dire si votre enfant a des risques de développer des caries,
• Nettoyer les dents de votre enfant et vous donner des conseils pour un nettoyage quotidien,
• Estimer si votre enfant a des apports suffisants en fluor,
• Revoir avec vous les habitudes alimentaires qui peuvent causer des caries,
• Parler avec vous de l’éruption des dents, de l’utilisation d‘une tétine, de la succion du pouce ou d’un doigt,
• Vous parler des accidents dentaires classiques (fracture, expulsion d’une dent) et la conduite à tenir,
• Discuter de traitements si nécessaire et prévoir le rendez-vous suivant.
Apprendre tôt aux enfants l’importance d’avoir une bonne santé bucco-dentaire est le meilleur moyen de leur donner de
bonnes habitudes pour la vie. La maladie dentaire est une maladie quasiment évitable, par contre non traitée elle peut
mener à des problèmes sérieux de santé. Gardez votre enfant en bonne santé en brossant ses dents au moins deux fois par
jour pendant 2 minutes, en utilisant le fil dentaire une fois par jour et en consultant régulièrement votre dentiste.

logo-ufsbd

Qu’est-ce que le fluor ? Quel est son rôle ?

Le fluor est un oligo-élément qui entre dans la constitution des dents. Il est présent en quantité non-négligeable dans certaines eaux minérales, dans certains sels fluorés et dans la plupart des dentifrices et certains bains de bouche. Le fluor renforce l’émail, soit superficiellement lorsqu’il est utilisé en application locale dite topique (dentifrice, bain de bouche), soit en profondeur lorsqu’il est donné par voie orale dite systémique, avant l’éruption des dents (eau, comprimé, sel fluoré).
Le fluor existe à l’état de traces dans la plupart des aliments, l’eau en est la source principale.


Comment bien utiliser le fluor ?

L’utilisation du dentifrice fluoré est la mesure la plus efficace de prévention des lésions carieuses. Cette prévention repose sur un brossage 2 fois par jour, pendant 2 minutes, des dents avec un dentifrice fluoré ayant une teneur en fluor adaptée à l’âge. Dans certains cas, si le risque carieux de l’enfant et/ou de l’adulte est élevé, le dentiste, après avoir réalisé un bilan fluoré, pourra prescrire une supplémentation en fluor (bain de bouche, dentifrice fortement dosé) ainsi que des soins préventifs adaptés (scellement de sillons, pose de vernis fluoré…)

A quelle dose ?

Le dosage en fluor de votre dentifrice doit varier en fonction de l’âge afin d’avoir la meilleure protection contre les caries mais aussi d’éviter tout risque de surdosage pouvant provoquer des fluoroses pendant l’enfance sur les futures dents définitives.
• Dès les premières dents de l’enfant, jusqu’à 2 ans, le brossage des dents est réalisé une fois par jour par ses parents avec de l’eau,
• À partir de 2 ans, le brossage est effectué 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 250 ppm et 600 ppm lorsque l’enfant sait recracher,
• À partir de 3 ans, le brossage est effectué 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 500 ppm et 1000 ppm lorsque l’enfant sait recracher, pendant 2 minutes,
• Enfin après 6 ans, on se brosse les dents 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 1000 et 1500 ppm pendant 2 minutes.
La gamme de dentifrices proposée sur le marché est très vaste : n’hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien dentiste.

logo-ufsbd

Pourquoi commencer un traitement orthodontique ?

Le traitement orthodontique vise à corriger une mauvaise position des dents, des mâchoires entre elles ou des dents par rapport aux mâchoires, afin de retrouver une dentition optimale sur deux plans :
• Plan esthétique : en alignant les dents, les mâchoires et les lèvres, un traitement orthodontique améliore
l’apparence de votre sourire et contribue à une meilleure estime de soi.
• Plan fonctionnel : un traitement orthodontique aidera à prévenir des caries, des maladies des gencives et de l’os, des pertes de dents, des fractures de dents, des problèmes d’élocution et de respiration ainsi que des difficultés masticatoires. De plus, des dents bien alignées rendent plus facile le brossage et aident ainsi à acquérir de bonnes habitudes d’hygiène.


A quel âge peut-on faire un traitement orthodontique ?

À tout âge ! L’orthodontie n’est pas seulement réservée aux enfants. L’orthodontie adulte est plus complexe et contraignante mais elle n’en est pas moins efficace. En revanche, elle n’est plus remboursée par la Sécurité Sociale au-delà de 16 ans. Les inconvénients esthétiques effraient toujours un peu plus à l’âge adulte, mais sachez qu’il existe maintenant des appareils très discrets.

Est-ce douloureux ?

Le traitement orthodontique implique un déplacement dentaire qui peut causer une inflammation. Le patient peut donc parfois ressentir un léger inconfort. Si douleur il y a, elle est présente au début du traitement et s’atténue au bout d’une semaine. Pour y remédier, la prise d’antalgiques pendant quelques jours (paracétamol..) est la solution la plus adaptée.


Quel type d’appareil choisir ?

C’est à votre orthodontiste de vous proposer la solution la plus adaptée à votre besoin selon l’origine des troubles à corriger. Il existe 2 catégories d’appareils :
Les appareils amovibles permettent de corriger des défauts mineurs de la dentition. N’étant pas porté 24/24, leur efficacité est moins grande. Malgré tout, ils requièrent une grande discipline car ils doivent être portés plus de 20h par jour pour parvenir à des résultats. Il existe même chez l’adulte des appareils amovibles transparents (gouttières recouvrant les dents).

Les appareils fixes (les boitiers, brackets ou consoles appelés plus communément « bagues » collés aux dents) sont les plus utilisés : ils permettent de corriger l’orientation de chaque dent de façon très précise, dans toutes les directions. Très régulièrement, les arcs sont réactivés grâce à de petites pièces élastiques par votre orthodontiste pour augmenter l’action sur les dents. Les boitiers (brackets ou consoles) peuvent être :
• En métal : ce sont les boitiers les moins chers et les plus utilisés. Ils sont aussi légèrement moins volumineux et donc plus confortables que les céramiques.
• En céramique : ils sont transparents, collés sur la face externe des dents. Plus discrets, ils sont en revanche plus fragiles et légèrement plus chers.
L’orthodontie linguale représente également une solution : ce sont des boitiers collés sur la face interne des dents, invisibles mais plus onéreux. Ils requièrent une hygiène bucco-dentaire parfaite.

Quels gestes d’hygiène bucco-dentaire adopter ?

Que vous soyez appareillés ou non, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Cependant, le port d’un appareil va rendre un peu plus difficile l’entretien de vos dents. Nous vous conseillons d’acheter une brosse à dent adaptée aux appareils orthodontiques et de vous brosser les dents après chaque repas. De plus, il faut passer des brossettes inter-dentaires sous le fil et le long des boitiers collés. Vous pouvez aussi utiliser un bain de bouche au fluor en plus du brossage pour vous rincer la bouche.

logo-ufsbd